Advertisement

Lieut Tucoulou-Tachoueres

Advertisement

Lieut Tucoulou-Tachoueres

Birth
Death
unknown
Burial
Clermont, Departement de l'Oise, Picardie, France
Memorial ID
25888515 View Source

Est ce le lieutenant Tucoulou-Tachoueres choisi comme parrain par la Corniche brutionne en 1994-1995 ( Lieutenant Yves Tucoulou-Tachouères ) ?
Cette Corniche brutionne désigne un regroupement d'élèves préparant le concours de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.
Depuis 1939, chaque promotion de la Corniche brutionne porte de nom d'un parrain, choisis parmi les anciens élèves de la Corniche morts pour la France. La liste des parrains est gravée sur des plaques de marbre dans l'escalier dit « des cyrards » où sont également disposés leurs portraits.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Sur le site du ministère de la défense on peut lire:
( service historique de la defense )
Un jeune officier, le lieutenant Yves Tucoulou-Tachouères, a une destinée plus tragique. Né le 24 septembre 1921 à Breuillet, le jeune homme est admis à l'Ecole spéciale militaire en octobre 1942, en pleine occupation. Sa scolarité est brutalement interrompue après l'invasion de la zone libre par les Allemands. Placé en congé d'armistice, il est nommé à titre provisoire dans la gendarmerie comme élève-officier en août 1943. Après un passage dans la région parisienne et en Allemagne au sein de la 1ère légion d'occupation, il découvre l'Indochine en janvier 1947 au sein de la 1ère légion de garde républicaine de marche. Affecté au 4e groupe en Cochinchine, cet officier ne cesse alors de se faire remarquer par son audace et sa valeur au combat. En juillet 1947, il est cité à l'ordre du régiment pour récompenser l'incessante activité qu'il mène à la tête de son escadron de gardes républicains dans la région de Batri, contribuant ainsi à la sécurité de la zone. Une seconde citation salue sa conduite lors de l'attaque du 11 juillet 1947 au marché de Bang-Tra (Cochinchine). En janvier 1948, à Chau-Thoi (province de Bentré Sud Vietnam), il s'illustre encore en portant secours à un de ses officiers grièvement blessé lors d'un vif engagement contre le Viêt-minh. Ce jeune père de famille tombe mortellement blessé, en plein combat, le 30 avril 1948, près de Bentré (Cochinchine).
Pour honorer sa mémoire, une promotion d'élèves officiers de l'école d'application de gendarmerie de Melun le choisit pour parrain lors de son baptême le 26 mars 1949.

Est ce le lieutenant Tucoulou-Tachoueres choisi comme parrain par la Corniche brutionne en 1994-1995 ( Lieutenant Yves Tucoulou-Tachouères ) ?
Cette Corniche brutionne désigne un regroupement d'élèves préparant le concours de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.
Depuis 1939, chaque promotion de la Corniche brutionne porte de nom d'un parrain, choisis parmi les anciens élèves de la Corniche morts pour la France. La liste des parrains est gravée sur des plaques de marbre dans l'escalier dit « des cyrards » où sont également disposés leurs portraits.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Sur le site du ministère de la défense on peut lire:
( service historique de la defense )
Un jeune officier, le lieutenant Yves Tucoulou-Tachouères, a une destinée plus tragique. Né le 24 septembre 1921 à Breuillet, le jeune homme est admis à l'Ecole spéciale militaire en octobre 1942, en pleine occupation. Sa scolarité est brutalement interrompue après l'invasion de la zone libre par les Allemands. Placé en congé d'armistice, il est nommé à titre provisoire dans la gendarmerie comme élève-officier en août 1943. Après un passage dans la région parisienne et en Allemagne au sein de la 1ère légion d'occupation, il découvre l'Indochine en janvier 1947 au sein de la 1ère légion de garde républicaine de marche. Affecté au 4e groupe en Cochinchine, cet officier ne cesse alors de se faire remarquer par son audace et sa valeur au combat. En juillet 1947, il est cité à l'ordre du régiment pour récompenser l'incessante activité qu'il mène à la tête de son escadron de gardes républicains dans la région de Batri, contribuant ainsi à la sécurité de la zone. Une seconde citation salue sa conduite lors de l'attaque du 11 juillet 1947 au marché de Bang-Tra (Cochinchine). En janvier 1948, à Chau-Thoi (province de Bentré Sud Vietnam), il s'illustre encore en portant secours à un de ses officiers grièvement blessé lors d'un vif engagement contre le Viêt-minh. Ce jeune père de famille tombe mortellement blessé, en plein combat, le 30 avril 1948, près de Bentré (Cochinchine).
Pour honorer sa mémoire, une promotion d'élèves officiers de l'école d'application de gendarmerie de Melun le choisit pour parrain lors de son baptême le 26 mars 1949.

Flowers

In their memory
Plant Memorial Trees

Advertisement